Kévin Cherruault 5ème des Plages hier – 3 Nantais dans le top 20 !

Plages Vendéennes. Les Sarthois ont de nouveau frappé fort sur cette cinquième manche remportée par Freddy Bichot. Pour un point, son équipier Kévin Denis récupère le maillot jaune, perdu mardi soir…

En se voyant déposséder de sa tunique, mardi soir, Kévin Denis avait annoncé la couleur : «C’est provisoire». Le protégé de Mickaël Leveau a tenu parole en reprenant son bien, sans participer à l’échappée du jour. «Comme d’habitude, nous avons fait la course devant et nous étions trois dans le groupe des quinze. Il me fallait finir en tête du peloton et Taillefer ne devait pas marquer de point» mentionnait Kévin, qui avait pris soin de faire ses comptes au sein d’un peloton qui avait finalement cédé aux coups de boutoirs que les plus téméraires lui infligeaient depuis la première heure.

Des coups que Bichot a esquivés en imprégnant un train d’enfer duquel, mêmes les plus audacieux ne pouvaient se dépêtrer. Mais à forced’insister, une quinzaine d’hommes ont réussi à s’échapper. «Et comme toujours, tous les prétendants étaient présents ou représentés», indiquait Claude Moreau, qui vivait un duel entre les Ligériens, de nouveau les mieux représentés. «Rideau disposait de trois gars, U Nantes et Vendée U deux» spécifiait le président organisateur.

Lorsqu’à quelques encablures de l’arrivée, le groupe se scindait en deux, Rideau affichait encore une supériorité en envoyant deux des siens à l’avant. « On se méfiait surtout de Cherruault, tout le monde s’épiait », précisait Pierre Drancourt, le premier à réagir lorsque Bichot plaçait une attaque. « Par contre je suis déçu qu’il n’ait pas coopéré lorsque je l’ai rejoint» ajoutait le Nordiste décrochant la plus mauvaise place.

photo YD

En recevant un tel appui, Bichot la jouait finement et prenait quelques instants pour récupérer. «Il commet l’erreur de passer devant moi. À 800 m de la ligne, c’est inespéré. Je n’ai qu’à attendre» lui répondait le Sarthois, bien décidé désormais au cours des deux dernières manches à se mettre au service de Kévin Denis, un équipier qui revoit la vie en jaune.

Classements. Etape 5 : 1. Freddy Bichot (Vérandas Rideau) les 137,1 km en 3 h 22 mn, (moyenne : 40,720), 2. Drancourt (ESEG Douai), 3. Olejnik (US Ste-Austreberthe), 4. Nauleau (Vendée U), 5. Kévin Cherruault (Team U Nantes Atlantique), 6. Malle (VR) , 7. Samovkhalov (Blois CAC), 8. Jarrier (VR) à 43’’, 9. Skrzypczak (ESG Douai), 10.Louvel-His (USSA), 11. Anthony Saux (Team U Nantes Atlantique), 12. Botrel (Côtes-d’Armor), 13. Carré (USSA), 14. Cornu (VU), 15. Stubbe (Belge Piste) à 58’’…19. Fabien Schmlidt (Team U Nantes Atlantique).

Général aux points : 1. Kévin Denis (Vérandas Rideau) : 64 points, 2. Bichot (ESEG) : 63, 3. Taillefer (USSA) : 60, 4. Drujon (CM Auber) 42, 5. Le Montagner (VR) : 41, 6. Joël Pearson (Team U Nantes Atlantique) 39.

Source: Ouest-France édition Vendée.


A propos de Yann DONNIO

Yann, né le 24/07/1978 à Nantes