Avant la 5ème « Plages vendéennes », Sébastien Cottier est confiant

 

Plages vendéennes. C’est la valse des leaders. Cinquième du nom, Fabien Taillefer permet aux Normands de s’installer en tête. Pour combien de temps ? Début de réponse, aujourd’hui, à La Chapelle-Achard. 


L’avance de l’ex-pro de Roubaix Lille Métropole, qui vient de passer un an dans les rangs de Vérandas Rideau avant de rejoindre Yohan Poisson, est des plus faibles et l’équipe est toujours à la recherche d’un premier succès sur ces Plages qui continuent à sourire aux Ligériens. Mais en prenant la tunique jaune sur les épaules de Kévin Denis, Fabien Taillefer vient de faire un joli pied de nez à ses anciens équipiers. Une situation qui ne laisse pas indifférent Yohan Poisson, qui envisage désormais une victoire au général final.
 

Comme d’autres formations, Ste-Austreberthe fait partie des ténors et son mano a mano, samedi, sur les dénivelés du Bocage, a laissé entrevoir d’énormes possibilités. « Le profil de la 2e manche nous convenait davantage. Cette semaine, nous devons composer avec les bordures, à nous de nous adapter », spécifie le coach normand, pas mécontent de l’omniprésence de ses poulains à l’avant. Certes, avec Olejnik et Barbier, ils ne sont que trois à figurer dans le top 50 mais la seule présence de l’ex-vainqueur du Chrono juniors en 2007, aux Herbiers, entretient un espoir et motive un groupe dont l’appétit se fait grandissant. « Il nous manque un petit quelque chose dans les courses à bordures mais nous sommes présents. C’est important, poursuit Yohan Poisson. Nous venions aux Plages pour une victoire d’étape, le général n’est plus exclu et si nous passons la manche de jeudi, samedi, sur un profil un peu plus accidenté, nous avons de bonnes raisons d’y croire. » A condition toutefois que son chef de file ne soit pas toujours seul à défendre les intérêts du groupe.  

Mardi, encore, Taillefer a dû donner de sa personne pour éviter le pire ce dont ont profité ses adversaires, Vendée U en tête, pour lui griller la politesse, lors de l’arrivée. Cet après-midi, dans les environs de la Chapelle-Achard, l’adversité sera de nouveau là. Ils ont été les premiers à tirer mais depuis, les Nantais ont de la peine à confirmer. « Nous sommes devant. Je pense que ça va venir tout seul et nous sommes prêts à prendre ce qui se présente », a confié Sébastien Cottier. Le Ligérien n’est pas le seul à penser qu’un sixième leader, issu de son groupe, serait le bienvenu. 

 

photo YD 

Le programme. Ce jeudi, à La Chapelle-Achard : 137,1 km soit quatre tours en forme de huit par Le Girouard, Sainte-Flaive-des-Loups, et Saint-Mathurin. Départ 13 h 30, arrivée prévue 16 h 30.   

Les engagés nantais de cette 5e manche: CHARRIER Franck, CHERRUAULT Kévin, LE VESSIER Steven, PEARSON Joël, RENOU Mickaël, ROBINSON Thomas, TEGUEL Erwan, VINCENTI Cyrille, NOYER Fabien, SEROUX Armand. 

Source: Ouest-France, édition Vendée.
 

A propos de Yann DONNIO

Yann, né le 24/07/1978 à Nantes